18 juillet 2024
charcuterie italienne - histoire - type - dégustation

Charcuterie italienne : origine, type et conseils pour déguster

Plateau apéritif, soirée grillade, repas maison, la charcuterie italienne s’invite dans nos assiettes à toutes les occasions. Mais que savez-vous exactement sur le sujet ? Connaissez-vous son histoire, ses produits phares ou comment bien les déguster ? On vous dit tout.

L’histoire de la charcuterie italienne

Les premières charcuteries italiennes datent de l’Antiquité. À cette époque, les Romains utilisaient le sel, le poivre et d’autres épices pour conserver la viande en hiver.

Au fil des siècles, les techniques de salaison et de séchage se sont perfectionnées. Chaque région développe sa propre technique de fabrication en utilisant les produits locaux. Parmi les plus célèbres, on cite le fameux « prosciutto di Parma » que l’on appelle « jambon de Parme ».

Durant la Renaissance, la gastronomie italienne connaît son essor, mettant l’accent sur la qualité et la variété. C’est à cette période que la charcuterie italienne gagne ses lettres de noblesse.

Entre le 18ᵉ et le 19ᵉ siècle, l’industrialisation vient bousculer la production à l’échelle nationale et internationale. Aujourd’hui, la charcuterie italienne est reconnue mondialement comme étant l’une des meilleures.

Les produits phares de la charcuterie italienne

La diversité de la charcuterie italienne est telle que pour faire une liste exhaustive, il faudrait un livre. Toutefois, on peut citer les produits phares que l’on retrouve régulièrement dans les charcuteries du monde, y compris en France.

charcuterie italienne - origine - type - dégustation

Le jambon de Parme

Le Prosciutto di Parma est un délicieux jambon cru produit dans la région de Parme (Garanti AOP depuis 1996). La fabrication de ce jambon se fait avec des cuisses de porc de races spécifiques, nourries de céréales et de petit-lait de Parme. Des plateaux de charcuteries aux recettes traditionnelles (bouchées), le jambon italien se prête à toutes les utilisations.

Le salami

Le salami est une saucisse sèche italienne, fabriquée à partir de viande de porc hachée et assaisonnée. En Italie, le salami se décline en différentes régions ou villes. Parmi les plus connues, on cite le salami de Milan, le salami Napoli et le salami Toscano. Chaque variété se différencie par leurs épices, leur texture et leur mode de préparation.

La coppa

Originaire du nord de l’Italie, la Coppa est une salaison fabriquée à partir de viande de porc séchée et affinée. Elle est assaisonnée avec des épices et du vin, puis séchée pendant plusieurs mois. Cette charcuterie italienne propose un goût délicat et intense avec une texture tendre et fondante. Servie en tranches fines, elle se marie très bien avec le pain et le fromage.

La pancetta

Vous aimez le bacon ? La pancetta est un type de charcuterie italienne qui y ressemble, mais dont la préparation est différente. Elle est élaborée à partir de la poitrine de porc, salée et assaisonnée d’épices. La préparation est ensuite roulée et séchée durant plusieurs semaines. Elle se déguste de bien des manières, la plus simple étant avec des tranches de pain, du miel ou de la moutarde.

La mortadelle

Qui n’a jamais dégusté de la mortadelle ? C’est sans aucun doute l’une des charcuteries italiennes les plus connues au monde. Ce gros saucisson cuit, fait de porc finement haché, est une spécialité originaire de la Bologne en Émilie-Romagne (IGP depuis 1998). Très polyvalente, elle est utilisée dans de nombreux plats pour relever le goût. Sandwich, quiche, salade composée, les possibilités d’utilisation sont multiples.

Le guanciale

Le guanciale est une charcuterie traditionnelle italienne originaire des Abruzzes, fabriquée à partir de la joue du porc. Elle est affinée en cave, puis recouverte de poivre pour lui apporter sa saveur. Elle est souvent dégustée en tranches fines sur du pain ou dans des sauces comme l’amatriciana et la carbonara.

La bresaola

La bresaola de Valtellina (IGP) est une charcuterie italienne élaborée avec du bœuf ou du cheval. Sa particularité ? C’est une charcuterie maigre, faite de morceaux comme la noix ou le gîte. Elle se consomme crue, en fines tranches, avec de l’huile d’olive, du citron, de la roquette et du parmesan. Vous pouvez aussi l’utiliser dans des salades, des sandwichs, des pizzas ou des plats de pâtes.

Voir aussi : comment se deroule un plat typiquement italien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *